Sondages Articles À Propos Statistiques FAQ Joindre
STORY
Sommet Europe-Afrique : les jeunes s'expriment !

En octobre 2020, les dirigeants européens et africains se réuniront lors du sommet Europe-Afrique afin de définir la nouvelle stratégie globale entre les deux continents. La voix des jeunes tant européens qu’africains sera déterminante pour refléter leurs besoins et répondre à leurs attentes. C’est dans ce contexte que nous avons réalisé 4 sondages autour des thématiques suivantes : le changement climatique, la numérisation, l’emploi, la paix et la sécurité, la gouvernance et la mobilité. Nous allons vous présenter ci-dessous les résultats des différents sondages.

 

Quelle est la place des jeunes dans les décisions liées à la paix, la sécurité et la gouvernance ?

Alors que près de la moitié des répondants ont eu connaissance d’un conflit dans leur communauté ou pays, plus de 75% des U-Reporters ne se sentent pas impliqués dans les processus de décisions. Ce manque d’implication peut notamment s’expliquer par le fait que près de la moitié  des jeunes disent que le plus grand obstacle pour eux est un manque d’accès aux décideurs politiques. Ainsi, 84% des U-Reporters souhaitent être plus impliqués dans les différents processus décisionnels. Enfin, 34% des U-Reporters déclarent ne pas être impliqués dans un réseau ou une organisation de jeunesse simplement car ils ne savent pas comment faire pour s’engager et ainsi s’impliquer de plus en plus dans ces différents processus. Tous les résultats ici 


Quelle insertion professionnelle pour les jeunes ?

68% des U-Reporters estiment qu’il faudrait créer des emplois dans le domaine de l’agriculture, des services et de l’industrie créative pour diversifier les offres d’emploi proposés aux jeunes. 55% des U-Reporters ne connaissaient pas les différents services proposés par le gouvernement afin de trouver un emploi et 14% ont déclaré que ce genre de service n’existait pas. Par ailleurs, 17% pensent que le problème vient d’une mauvaise qualité d’éducation. Ces problèmes engendrent des inégalités de compétences sur le marché du travail. Par exemple, 21% des participants ont déclaré ressentir des inégalités notamment sur les compétences linguistiques mais également sur des compétences spécifiques à l’emploi. Tous les résultats ici


Quelles solutions pour soutenir la transition écologique ?

Selon notre sondage, les principaux défis auxquels sont confrontés les jeunes face aux changements climatiques sont majoritairement : les vagues de chaleur et la sécheresse (54%), et la pollution de l’air et de l’eau (36%). Les personnes interrogées ont également remarqué plusieurs phénomènes autour d’eux : une floraison précoce des plantes et des arbres (42%), l’extinction d’espèces animales (19%) mais également la déforestation (19%). Concernant les actions à mettre en place afin de lutter contre les effets du changement climatique, 25% des répondants considèrent qu’il faut sensibiliser au maximum sur ces questions-là. De même, 34% des U-Reporters estiment qu’il faut réduire la consommation des ressources naturelles et investir plutôt dans les énergies renouvelables.  La quasi-totalité (94%) des répondants ont également le sentiment d’avoir la responsabilité de lutter contre les changements climatiques et 97% d’entre eux se disent prêt à jouer un rôle actif dans la transition verte. Tous les résultats ici


Quelle est la place du numérique chez les jeunes ?

On observe que 13% des jeunes n’ont pas toujours accès à l’électricité et 18% ont déclaré avoir des difficultés pour accéder à internet. Ce phénomène peut s’expliquer par le fait que 52% des U-Reporters ont déclaré une mauvaise connexion internet comme principal obstacle.

90% d’entre eux accèdent à l’information via internet, la radio, la télévision et la presse écrite. Cependant l’accès à l’information n’est pas la seule raison d’utiliser internet, puisque près de la moitié des U-Reporters utilise internet principalement pour de l’apprentissage.

Néanmoins plus de la moitié des U-Reporters déclare avoir subi une expérience négative sur internet (cyber harcèlement, piratage, etc.) et 40% des répondants préconisent une meilleure éducation sur les sources fiables pour lutter contre la diffusion de fausses informations. Tous les résultats ici

 


Ces différents sondages nous ont montré plusieurs choses : les jeunes ne se sentent pas assez impliqués dans le processus décisionnel, mais manifestent cependant une envie de s’investir d’avantage. Ensuite, on constate que les principaux obstacles à l’insertion professionnelle des jeunes proviennent de problèmes financiers mais également de la mauvaise qualité de l’apprentissage. Ces manques engendrant ainsi des inégalités sur le marché du travail. Nous avons pu voir que la notion de changement climatique est une thématique dont s’emparent de plus en plus les jeunes. Beaucoup d’entre eux ont conscience de ce dérèglement et la plupart se disent prêt à lutter contre les changements climatiques et à trouver diverses solutions. Enfin concernant la place du numérique chez les jeunes, nous constatons que les jeunes utilisent principalement internet pour obtenir des informations et apprendre, et non pour se divertir.  


Pour voir en chiffres de quelle façon nous engageons les jeunes pour un changement positif.
Engagement en chiffres