ENVIRONNEMENT
Pollution de l’air : les jeunes veulent respirer un air pur
27 juin 2019
PAR YASSINE HIRA
Défiler pour plus d'information

L'HISTOIRE CONTINUE

La question de l’environnement et du climat est un thème qui passionne les jeunes générations. En témoignent les différentes grèves et marches pour le climat initiées par la jeune Suédoise Greta Thunberg. La dernière en date, organisée le 24 mai, a mobilisé 1,8 millions de jeunes dans le monde.

Il apparaît clairement que les jeunes se sentent très concernés par les questions environnementales ; et ils ont de quoi ! Ils sont les premières victimes des dégâts actuels et seront vraisemblablement spectateurs des dégâts de demain. Dès lors, il paraît légitime, pertinent et nécessaire d’entendre ce qu’ils proposent pour rendre l’air de leur pays plus respirable.

                                

Illustration : Lisa Mandel

Les principaux résultats du sondage :


- Près de 90% des U-Reporters estiment que la question de la pollution de l’air est sensible et urgente.

Seulement 20% des U-Reporters estiment vivre dans un environnement sain avec un air pur.

- 31% des U-Reporters affirment ne pas avoir d’alternatives à la voiture. Parmi ceux-ci, 76% seraient prêts à changer de comportement si les infrastructures le permettaient (routes praticables en vélo, transports en commun accessibles …)


Quelles sont les recommandations des U-Reporters ?


Une grande partie des U-Reporters préconise la démocratisation des véhicules peu polluants. L’interdiction de véhicules particulièrement polluants dans certaines villes comme Paris est considérée par une large partie des U-Reporters comme un outil de « discrimination sociale » si elle n’est pas accompagnée de réelles mesures dites positives comme l’aide à l’achat de véhicules propres ou la baisse généralisée du prix des voitures électriques ou hybrides.

Cela va de pair avec le développement des services de transports en commun ; les U-Reporters demandent à ce que les réseaux de bus, de train et de tramways soient plus étendus et qu’ils couvrent davantage de zones rurales. Dans ce sens, les U-Reporters sont majoritairement favorables à une tarification solidaire généralisée des transports, voire pour certains à la gratuité totale des transports en commun, pour inciter les usagers à les prendre plus souvent.

Un travail de réaménagement de l’espace urbain est également préconisé par certains U-Reporters qui considèrent qu’il faudrait mettre en place davantage de zones piétonnes (notamment dans les centres-villes et à proximité de certains endroits comme les écoles) mais également d’espaces verts destinés à purifier l’air. Des initiatives comme « la journée sans voitures » sont également plébiscitées par quelques U-Reporters.

Toujours selon les U-Reporters, il faudrait que les pouvoirs publics investissent davantage dans la recherche et le développement des énergies vertes. En effet, la technologie au service de l’environnement apparaît être un des enjeux phares de la décennie à venir car face aux défis liés au dérèglement climatique, les jeunes font confiance à la science et aux scientifiques pour que des solutions soient trouvées.

Un dernier constat apparaît clairement dans les réponses des U-Reporters : la pollution de l’air est l’affaire de tous. A ce titre, tous les acteurs doivent être sensibilisés (les enfants notamment) et tous doivent être tenus responsables (notamment les entreprises et groupes privés dont les activités participent à la pollution de l’air).

 

Retrouve les résultats du sondage U-Report sur la pollution de l’air.

Découvre le rapport UNICEF sur la pollution de l’air (PDF).

Mobilise-toi dans la campagne de sensibilisation contre la pollution de l’air.


IMAGES SÉLECTIONNÉES


ARTICLES ASSOCIÉS

[COP 24] LANCEMENT DU LIVRE BLANC #FEMMESCOP24 À BPIFRANCE
EN SAVOIR PLUS →
CONSTRUCTION D'UN SONDAGE EN LIVE AU FESTIVAL MAKESENSE
EN SAVOIR PLUS →
LE LIVRE BLANC "FEMMES, SANTÉ, CLIMAT" À L'ONU
EN SAVOIR PLUS →