CITOYENNETÉ
Soirée-débat : les jeunes (re)font l’Europe avec le FFJ !
15 mars 2019
PAR PERLA HAJJ ET YASSINE HIRA
Défiler pour plus d'information

L'HISTOIRE CONTINUE

À quelques semaines des élections européennes de 2019, le Forum français de la jeunesse a organisé une soirée-débat pendant laquelle des jeunes ont débattu avec le secrétaire d’État à la Jeunesse, Gabriel Attal, et faire des propositions sur l’Europe.

 

Le 5 mars 2019, une centaine de jeunes ont été réunis pour échanger sur l’Union européenne, en présence de Gabriel Attal, à la mairie du IIe arrondissement de Pairs. L’événement intitulé, « Les jeunes (re)font l’Europe »,  a été organisé par le Forum français de la jeunesse (FFJ), collectif de plusieurs associations gérées et animées par des jeunes, partenaire d’UNICEF France.



Radia Bakkouch, présidente de Coexister, et Tosia Stepniak, représentante des Jeunes Européens (JEF), ouvrent la soirée-débat en présentant le projet du FFJ.

 

Cette soirée-débat a eu pour but de dévoiler les propositions des jeunes en vue des élections européennes de 2019.  En effet, depuis mai 2018, le FFJ organise des rencontres sur l'avenir de l'Europe pour porter la voix et les idées des jeunes à l’échelle du continent.

 

Ces recommandations tournent autour de cinq thématiques :

- La culture et la citoyenneté

- L’environnement et le développement durable

- Les droits fondamentaux et le vivre-ensemble

- Les questions migratoires et la politique extérieure

- L’éducation et les mobilités 


                                     

Omar Didi, Président du MAG Jeunes LGBT présente les propositions du livre blanc relatives aux droits fondamentaux et au vivre-ensemble.

 

Parmi ces préconisations, on compte notamment celle qui vise à abaisser le droit de vote à 16 ans pour les élections européennes afin d’éveiller une conscience chez les jeunes qui estiment que les instances de l’UE leur paraissent trop éloignées de leur quotidien (selon l’IFOP, 74% des 18 à 24 ans n’ont pas voté aux élections de 2014).

 

Pour les jeunes, il serait également pertinent que l’Union européenne mène une large campagne de sensibilisation des jeunes à la lutte contre les discriminations en se dotant d’un centre de ressources en ligne (accessible dans les 24 langues officielles de l’UE).

 

Les jeunes sollicités préconisent par ailleurs d’introduire dans le droit européen la notion de préjudice environnemental, qui permettrait d’évaluer et de réglementer les activités ayant des effets néfastes pour le climat, qu’elles soient le fait d’entreprises ou d’individus.

 

Les jeunes recommandent aussi de renforcer le programme Erasmus+ en multipliant par dix les financements qui lui sont alloués. La mobilité est très valorisée dans le monde professionnel et il est nécessaire que tous les jeunes qui le souhaitent puissent bénéficier de ce dispositif.

 

Toutes les propositions sont disponibles dans le livre blanc.

 



Le secrétaire d’Etat Gabriel Attal a également répondu aux questions et interpellations des jeunes.

 


                                  


Laure-Anne Emo, des Jeunes radicaux, interpelle Gabriel Attal sur l’abaissement du droit de vote à 16 ans pour les élections européennes.

 


                                 

Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la Jeunesse.


Le FFJ a lancé une plateforme en ligne, BousculeLaPolitique.fr, sur laquelle on peut interpeller des candidat·e·s sur la base des propositions avancées par les jeunes.

              

Pour voir la totalité du débat avec le secrétaire d’État Gabriel Attal, cliquez ici.



IMAGES SÉLECTIONNÉES


ARTICLES ASSOCIÉS

COMMENT LES JEUNES VOIENT-ILS L'EUROPE DE DEMAIN ?
EN SAVOIR PLUS →
L’AVENIR DE L’EUROPE : ENJEU MAJEUR AU CŒUR DES DÉBATS AVEC LES JEUNES
EN SAVOIR PLUS →
EUROPE : LES JEUNES ENTRENT DANS LE DÉBAT AVEC U-REPORT ET LE FORUM FRANÇAIS DE LA JEUNESSE
EN SAVOIR PLUS →