Sondages Articles À Propos Statistiques FAQ Joindre
STORY
Cinq conseils pour manger sainement sans se ruiner

“Que ton aliment soit ta seule médecine !”

Derrière cette citation d’Hippocrate, que l’on considère aujourd’hui comme le père de la médecine, se cache un des plus vieux constats du monde : une bonne alimentation permet d’être en bonne santé.

On ne le dira jamais assez ; une alimentation saine aide à se protéger contre toutes les formes de malnutrition en évitant les carences, mais aussi contre les maladies non comme le diabète, les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux et le cancer.

 

Mais la question est la suivante : Qu’est-ce qu’une bonne alimentation ?

Si pendant longtemps, on pensait qu’une bonne alimentation était riche en protéines, notamment d’origine animale, aujourd’hui la communauté internationale s’accorde à dire qu’une alimentation saine est une alimentation variée et équilibrée.

En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il est primordial d’équilibrer l’apport énergétique en consommant des fruits, des légumes, des légumineuses, des céréales complètes et des fruits secs tout en limiter les graisses, notamment si elles sont saturées, limiter la consommation de sucres libres et de sel. On évite donc les chips, les bonbons et les gâteaux – même si c’est délicieux !

 

D’après le sondage mené récemment, 81% des U-Reporters ont fait part de leur volonté de manger plus sainement. Une large proportion d’entre eux a affirmé ne pas savoir comment allier un budget serré à une consommation saine et variée.

C’est pour cela que nous vous proposons des conseils pour manger sainement à prix réduits :

 

Mangez un peu de tout. Des féculents (riz, pâtes, pommes de terre…), des protéines (viande, poisson, œuf…), des produits laitiers, des fruits et des légumes. Il faut une alimentation variée. Osez les légumes et les fruits que vous ne connaissez pas – nous sommes prêts à parier que vous n’avez jamais goûté au mashua, à la chayotte, au cardon ou encore à la scorsonère par exemple.


Cuisinez vous-même. On le sait tous, c’est tentant d’acheter des plats déjà préparés qu’il suffit de réchauffer… Mais ne vous laissez pas avoir, rien ne vaut un plat cuisiné à la maison avec des aliments frais – adieu les triphosphates, guanylates et autres additifs aux noms imprononçables ! Et non, ça ne prend pas plus de temps que d’aller faire ses courses entre midi et deux J


Consommez localement. Contrairement aux idées reçues, consommer localement n’est pas nécessairement plus cher, et c’est beaucoup mieux pour la santé. En effet, exit les produits OGM et bonjour les fruits et légumes de saison cultivés pas loin de chez vous (et c’est bien meilleur pour l’environnement !). Vous pouvez trouver une carte interactive des magasins bio, vente directe de producteurs, des AMAP sur https://presdecheznous.fr/.


Buvez de l’eau. On sait tous que l’eau est nécessaire au bon fonctionnement du corps ; on doit en boire environ 2 litres par jour. Mais l’eau est également un excellente coupe-faim qui peut vous éviter d’avoir envie de grignoter entre les repas (on vous a dit à quel point les chips étaient mauvaises pour la santé ?)


Faites-vous plaisir. Certes, on mange pour vivre et non pas l’inverse, mais manger doit rester un plaisir ! Se frustrer ne sert à rien car cela peut s’avérer être contreproductif, il ne faut jamais sous-estimer le mental. Alors, ne vous privez pas d’un gâteau au chocolat ou d’un verre de soda de temps à autre – tant que vous restez raisonnable !

 

En octobre 2019, l’UNICEF publiera un rapport intitulé L’état des enfants du monde sur l’alimentation et la nutrition. En attendant, pour voir les résultats du sondage sur l’alimentation des jeunes en France, c’est ici que ça se passe.

Et pour plus d’informations sur comment mieux se nourrir, n’hésitez pas à consulter le site MangerBouger qui nous a beaucoup aidé dans la rédaction de cet article.


Bon appétit !

Pour voir en chiffres de quelle façon nous engageons les jeunes pour un changement positif.
Engagement en chiffres