ENVIRONNEMENT
[COP23] Faites-nous confiance !
14 novembre 2017
PAR CÉLIA CHENIN
Défiler pour plus d'information

L'HISTOIRE CONTINUE

Célia Chenin, 18 ans, est étudiante en première année à Sciences Po. Jeune ambassadrice de l’UNICEF, elle a participé à la COP21 en 2015 à Paris et a rencontré Nicolas Hulot à cette occasion.

Célia Chenin a profité de son année de césure au Brésil pour pousser d’autres jeunes à agir contre le changement climatique avant de revenir en France où elle a poursuivi son combat.

Entre la première et la terminale, j’ai bénéficié d’une année de césure en 2015-2016 pendant laquelle je suis allée vivre au Brésil. J’ai habité auprès d’une famille installée à Santos, une ville du littoral, à quelques kilomètres de São Paulo. Un jour, alors que je regardais l’océan, je me suis rendu compte que bientôt, si nous n’agissions pas, ce superbe paysage n’existerait plus à cause de la montée des eaux. Je me suis demandé si les jeunes autour de moi étaient conscient·e·s des conséquences du changement climatique et du fait que ce dernier risquait d’affecter irrémédiablement leur vie.




Je ne voulais pas rester sans rien faire alors j’ai contacté l’UNICEF Brésil et j’ai sollicité les élu·e·s des mairies aux alentours et les chefs d’établissements scolaires pour que des discussions dans les écoles aient lieu sur cette problématique. Et ça a marché. Au bout de six mois, je suis intervenue dans une quarantaine de classes pour parler à des élèves d’âges différents et issus de tous les milieux sociaux. Lors de ces échanges, beaucoup de projets ont émergé, et à ma grande surprise, toutes les idées provenaient des élèves eux-mêmes.
Pourquoi les adultes persistent-ils à dire que les jeunes sont totalement désintéressés et qu’ils sont inactifs? Mon but aujourd’hui est de montrer qu’il suffit de les informer et de leur donner les ressources nécessaires pour agir. Pendant ces semaines passées à parler avec des jeunes, j’ai compris que nous pouvions accomplir de grandes choses.

De nombreux projets se sont concrétisés. Les enseignant·e·s et les mairies ont aidé les établissements à réaliser des semaines de sensibilisation sur le changement climatique. Certains ont même mis en place des dispositifs pour que leur cantine s’inscrive dans la dynamique du « zéro déchet » et des jeunes se sont organisés pour créer, inventer et innover pour changer leur quotidien.
Je suis consciente que l’on n’a pas tout changé du jour au lendemain, mais il a suffi que nous discutions et que les adultes nous fassent confiance pour que beaucoup d’idées se concrétisent en actions. Après mon départ, ces initiatives se sont poursuivies et les jeunes sur place continueront à les mettre en œuvre et à faire en sorte que d’autres jeunes leur succèdent. Je souhaite que ce dialogue entre les adultes et les jeunes se développe, car nous faire confiance, c’est aussi s’assurer que nous aurons toutes les clés en main pour préparer notre avenir.


L'engagement de Célia

Pendant mon année de césure, j’ai aidé l’UNICEF Brésil en 2015 à mettre en place le dispositif U-Report, qui interroge les jeunes sur les grands sujets de société. Les résultats de ces sondages servent ensuite à interpeller les pouvoirs publics. L’objectif est de donner à ces jeunes la possibilité de remédier aux problèmes qu’ils rencontrent. Au moins 400 jeunes y ont pris part dans la région dans laquelle j’habitais. Beaucoup ont ensuite pu relayer les résultats de ces sondages aux autorités locales lors des réunions de Conseils de jeunes.


Retrouvez le témoignage de Célia ainsi que celui d'autres filles U-Reporters qui s'engagent pour le climat, dans le livre blanc "Femmes, Santé, Climat".
Célia a remis ce livre blanc de solutions à la ministre Marlène Schiappa, Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, lors d'une conférence le 8 novembre 2017, organisée par le réseau féminin SupplémentdElles en partenariat avec l'UNICEF à Paris.




IMAGES SÉLECTIONNÉES


ARTICLES ASSOCIÉS

[COP23] CHANGEMENT CLIMATIQUE : ON NE PEUT PAS RESTER SANS RIEN FAIRE
EN SAVOIR PLUS →
[COP23] TOUT LE MONDE PEUT FAIRE UN EFFORT, EN COMMENÇANT PAR DES CHOSES SIMPLES
EN SAVOIR PLUS →
[COP23] DANS MON LYCÉE, IL A SUFFI DE SIX ACTIONS POUR CHANGER LES CHOSES
EN SAVOIR PLUS →